La verrue du toit de la Cité Radieuse à Marseille a fait CLAC !

Quelque chose de nouveau vient d’éclore au sommet de l’immeuble mythique. Quelque chose qui devrait plaire aux visiteurs venus découvrir ce qu’est le MAMO.

Ora ïto, nouveau propriétaire du toit de la Cité Radieuse vient d’ouvrir ici un nouvel espace d’exposition. C’est par amour du lieu que l’ancien gymnase sur le toit a été réhabilité, restant fidèle au style de l’architecte Le Corbusier. L’ancien toit à deux pentes de l’édifice vient d’être démoli, construit des années auparavant par un méconnu propriétaire du lieu, il laisse place dorénavant au nouveau Centre d’art de la Cité Radieuse. L’endroit est mat, paré de béton et d’un habit d’ombres noir et intense. Nous sommes entourés des collines de Marseille et d’une mer bleue éclatante de lumières. Quelques visiteurs courageux déambulent sur ce toit terrasse, bien enclins à surmonter la brûlure du soleil.

Photographies ©EKL

Le lieu a gardé son intimité mais ouvre pourtant de nouvelles perspectives artistiques sur la ville. Les œuvres de l’artiste Xavier Veilhan pour l’exposition temporaire Architectones – Unité d’habitation nous renvoient à réfléchir sur les relations entre l’artiste contemporain et l’influence d’un grand maitre, ici Jeanneret dit Le Corbusier. Le nouveau centre d’art semble avoir réussi le pari de laisser chacun s’exprimer, ici Le Corbusier et Xavier Veilhan. Le contenant donne un sens au contenu et la nouveauté redonne à l’ancien sa capacité d’adaptation.

Le Mamo, un ingrédient de plus à rajouter sur le parcours Marseille-Provence 2013 ?